Leticia et le parc Amacayacu


 

Leticia, qui jouxte les frontières brésilienne et péruvienne, est le point de départ de nombreuses expéditions. On y voyage principalement en pirogue sur l’Amazone et ses affluents. Navigation vers les lacs de Yaguarcaca et découverte de la Victoria Regia, la fleur de lotus la plus grande au monde. A seulement 30 minutes de Leticia, débarquement sur l’île des Singes (isla de los Micos) pour observer des centaines de primates. Plus loin, dans la jungle, rencontre avec les communautés indigènes Yaguas, Ticunas et Huitotos qui vous feront découvrir leur culture, leurs mythes et leurs légendes.

La visite du parc national Amacayacu (« rivière de hamacs » en langue quechua) est incontournable. C’est en kayak que vous découvrirez le mieux la jungle, les marais, et les systèmes fluviaux typiques de l’Amazonie. Sur la terre ferme, il existe des sentiers, que vous pourrez parcourir en compagnie d’un guide ticuna. Il y a, dans cette région, 468 espèces d’oiseaux et 150 espèces de mammifères aquatiques dont le dauphin d’eau douce. C’est ici également que l’on trouve la plus grande concentration de reptiles du pays. Vous découvrirez aussi diverses espèces de poissons, aliment principal des communautés indigènes.


Pour une véritable expérience en pleine nature, nous vous recommandons un hébergement à l’intérieur du parc.

- Maison flottante :
pourvue d’énergie solaire, elle se déplace sur le fleuve. Pour ceux qui recherchent luxe et nature.

Au rez-de-chaussée : la cuisine, la salle à manger, le salon avec terrasse dotée de hamacs et de transats.
A l’étage : une chambre avec lit double, une grande salle avec deux canapés-lits. Séjour en demi-pension.

- Malokas :
à l’intérieur du parc Amacayacu, 7 ecolodges inspirés des cabanes des communautés indigènes.

Chambres très confortables, toutes avec salle de bain privée, pas climatisées mais toutes dotées de ventilateurs. Trois cabanes avec balcon et vue sur le fleuve.

- Campement au sommet des arbres :
sur des plateformes à 30 mètres de haut, on pose une tente pour passer la nuit et observer la vie nocturne dans la canopée.
Hamacs : pour ceux qui préfèrent un contact plus direct avec les communautés, les indigènes ticuna et huitoto proposent des nuits en hamacs dans une « maloka » (maison communautaire).


Voici une sélection d’excursions :

Ateliers organisés par la communauté Ticuna C’est un moment privilégié. La communauté indigène vous accueille et vous propose d’utiliser les matériaux de la forêt pour réaliser des assiettes en céramique, des sculptures en bois ou des sacs en fibres naturelles.

Balade dans la canopée Grâce à des plates-formes et passerelles à 30 mètres de haut, vous pourrez admirer la forêt amazonienne dans toute sa splendeur. C’est le lieu idéal pour observer la végétation et la diversité des espèces qui vivent sur la cime des arbres.

Navigation en kayak Les communautés indigènes vivent de la pêche qui est, pour eux, un moment de communion entre l’homme et le fleuve. Depuis des temps illustres, ils construisent des embarcations en bois. Vous pourrez naviguer sur un de ces kayaks en compagnie d’un guide ticuna qui vous racontera les mythes et légendes de sa communauté. Cette superbe balade peut également se faire à la nuit tombée. Ecoutez, sentez, observez. La nuit, rien n’est pareil dans ces lieux, tous vos sens seront en alerte.