Les îles de San Andrés

 

Réserve mondiale de la biosphère
En 2000, l’UNESCO à déclaré l’archipel de San Andrés, Providencia et Santa Catalina nouvelle réserve mondiale de la biosphère, nommée « seaflower ».

L’île de San Andrés est située à 800 km de la côte colombienne, à 2 heures en avion de Bogotá ou à 1h30 de Carthagène. Les natifs sont les descendants des esclaves africains et des Anglais. Ils sont fiers de leurs traditions et de leur langue, l’anglais. Ils sont chaleureux et ont le rythme dans la peau.
C’est une destination touristique incontournable pour ceux qui aiment à la fois les plages de sable blanc, les sports nautiques et la vie nocturne. On trouve dans l’île un grand nombre de pubs, bars et discothèques où l’on peut écouter de la salsa, du merengue, du calypso ou du reggae.

 

Un séjour de 4 jours dans l’archipel est idéal après une visite de Carthagène. Après la culture, le farniente.


Le tour de l’île Vous y découvrirez des endroits insoupçonnés : la Cueva de Morgan, une grotte corallienne profonde, qui communique avec la mer à travers une série de tunnels où l’on dit que le pirate Henry Morgan cachait ses trésors. El cove, la baie la plus profonde où mouillent les bateaux. La piscinita, une piscine naturelle idéale pour le snorkeling. El hoyo soplador, un jet qui monte comme un geyser lorsque la marée haute pousse les vagues par des tunnels souterrains. Punta Sur, la plus belle vue au sud. San Luis, un village encore préservé du tourisme, avec des plages magnifiques. La Loma, un lieu habité par les natifs de l’île où l’on apprécie l’architecture traditionnelle. L’église baptiste Emmanuel (en bois) construite en 1874.

L’îlot de Haines Il forme un véritable aquarium naturel où vous pourrez observer la vie animale sous-marine. L’îlot de Johnny Cay avec ses plages blanches paraît sortir d’un rêve.

La gastronomie Le poisson, le crabe, l’escargot et la noix de coco sont les bases de l’alimentation. On mange le poisson frit dans l’huile de coco. A goûter : les sprats en apéritifs (de tout petits poissons) et le « rondón » ou « run down », soupe de poisson ou d’escargot avec du porc, de l’igname, des bananes et de la pâte d’amande cuits dans le lait de coco.


Voici une petite sélection des hôtels que nous préférons.

Casa Harb (luxe). Hôtel-boutique raffiné, le casa Harb séduira les plus exigeants. 5 grandes suites avec une décoration sobre et traditionnelle. Bar et restaurant, proposant une cuisine délicieuse de type caribéen. Très belle piscine et terrasse fleurie. Les plages sont à seulement 5 minutes à pied.

Los Delfines (supérieur). Rénové récemment, cet hôtel-boutique combine une architecture traditionnelle des îles avec un style moderne et sobre. 36 chambres et un service personnalisé. Une piscine naturelle d’eau salée et une piscine d’eau douce. Restaurant sur pilotis en bord de mer avec une cuisine exotique ou de type international. Goûtez le ceviche, une spécialité à base de poissons marinés  !

Tres casitas
(petit budget). Hôtel de bord de mer, situé dans le centre piétonnier, avec une vue privilégiée sur la petite île de Johnny Cay.  Chambres simples mais avec air conditionné, TV et un coin cuisine équipée. Piscine et grande terrasse face à la mer.